Top
Available versions
Download
Add to cart
Fold player

Prix 2019

L’édition 2019

La 3ème édition du Prix RFI Instrumental visant à valoriser le savoir-faire des illustrateurs sonores, a récompensé ce mercredi 20 juin Marie Darodes (1er Prix), Lucas Safaru (2ème Prix), Wael Jegham (3ème Prix), Aurélien De Vreese (4ème Prix), Alya Toth (5ème Prix). Avec un taux de participation record, plus de cinq cent professionnels ou passionnés de montage de musique à l’image ont candidaté à l’occasion de cette troisième édition du Prix RFI Instrumental.

Les cinq lauréats ont reçu leur prix dans les locaux de France Médias Monde en présence de représentants de France Médias Monde, de RFI Instrumental et des partenaires (INA, Avid et Aprim Publishing), acteurs de l’audiovisuel.


remise du prix RFI Instrumental

Le défi à relever

Les candidats étaient invités à monter deux vidéos composées de sujets d’actualité de France 24 avec les musiques issues de RFI Instrumental (plus de 2 500 musiques originales, du monde entier). Le concours laissait également place à la création musicale, chaque candidat sélectionné pouvant composer lui-même une musique de sa création pour le montage vidéo.


Les lauréats 2019

Marie Darodes – 1ère lauréate

Marie Darodes naît en 1992 au cœur du Massif Central français, au milieu des volcans endormis. Dès son enfance elle étudie la guitare classique. En 2015, elle obtient son diplôme d’Architecture à l’Ecole d’Architecture de Grenoble. Dans le cadre de ses études, elle se rapproche du CRESSON (laboratoire de recherche pour les ambiances urbaines), elle expérimente plus tard avec PAN Architecture la scénographie d’exposition à la Friche de la Belle de Mai (Marseille), et la scénographie de spectacle à l’Atelier Artefact (Avignon), scénographes et machinistes de spectacle.

Se refusant à choisir entre la musique et l’architecture, Marie préfère unir les deux disciplines et explorer le champs de «l’Architecture sonore».

C’est en cherchant le cadre propice au développement de ses outils sonores et musicaux que Marie arrive à la création scénique. Depuis 2016, elle travaille au sein de la Compagnie Projet Arcane, co-fondée avec Santiago Rado, sur des créations au caractère pluridisciplinaire.


Lucas Safaru – 2ème lauréat

Issu d'une famille de musiciens, Lucas débute la musique dès son plus jeune âge au Conservatoire de Limoges en guitare classique. En 2012, il intègre la classe de Jazz & Musiques Actuelles au Conservatoire de Toulouse en guitare électrique. Passionné par l'audiovisuel, il décide, après l’obtention de son prix, de cofonder Cinematic Records avec son camarade de promotion Adrien Sabathier. Une société spécialisée dans la musique à l'image, le sound design et la post-production. Finaliste du Berlin International Film Scoring Competition 2019, il est également co-producteur et guitariste du groupe émergeant TAWA, finaliste national du tremplin Emergenza 2018 et lauréat Music In Tarn 2019.


Wael Jegham – 3ème lauréat

« Ghoula », ogresse en tunisien, illustre la voracité avec laquelle Wael Jegham dévore les sonorités folkloriques maghrébines pour construire ses compositions.

Multi-instrumentiste et collectionneur de vieux vinyles Nord-africains, c’est en 2016 que Ghoula sort son premier opus : « Hlib El Ghoula » (signifie « Le lait de l’ogresse »), métaphore tunisienne pour désigner quelque chose de rare et de précieux. Sa musique raconte des histoires qui témoignent d’une époque, de ses mentalités et de ses coutumes.

Ce mélange de chants et d’instruments traditionnels ainsi que de samples et de productions électroniques que Ghoula enrichit avec ses propres mélodies : tantôt au guembri, à la guitare, à la basse ou aux claviers, ouvre une porte vers cette mosaïque d’Afrique du Nord. Sur scène il invite d’autres artistes pour scratcher, chanter ou jouer des Karkabous.

Après une sortie d’album à la Bellevilloise (Paris) en 2016, Ghoula a entamé une tournée au Liban : « Beirut and Beyond International Music Festival » ; au Maroc où il a été sélectionné à « Visa For Music » et a joué à « Jazzablanca », ainsi qu’en Tunisie dans le cadre du « Festival International de Hammamet ».

Ingénieur de son et compositeur pour le théâtre et le cinéma tunisien et international depuis une dizaine d’année, Wael Jegham maîtrise à la fois l’enregistrement acoustique, le beatmaking et le design sonore, ce qui lui a valu de composer la musique du long métrage « Regarde-moi » de Nejib Belkhadi, sélectionné, en 2018 au « Toronto International Film Festival » et qui sortira cet hiver en France. Il a notamment collaboré avec la réalisatrice Nadia Rais, pour le film d’animation « Briska », sorti lui aussi, en 2018 et sélectionné au « Melbourne International Animation Festival ».


Aurélien De Vreese – 4ème lauréat

Aurélien De Vreese baigne dans la musique depuis l'âge de 8 ans. Inscrit à l'académie de musique d'Ath, il apprend le solfège ainsi que les percussions. Il intègre ensuite l'ensemble musical derrière les timbales et également en tant que batteur. Parallèlement, il crée, avec d'autres musiciens, un groupe de rock progressif dénommé Sub Sin. Pendant plus de 10 ans, ils enchainent concerts et passages en studio. Au début des années 2000, il découvre la musique électronique et le coté underground de la techno. Il s'initie à la MAO (musique assistée par ordinateur) et au deejaying. En 2006, il obtient son diplôme de bachelier en communication à l'HELHO de Tournai. Il se spécialise alors dans les associations et centres culturels. Il côtoie le milieu de la scène et du spectacle faisant naitre chez lui l'envie d'y travailler. Il entame alors une formation pour devenir régisseur de spectacle à la Fabrique de Théatre de Mons. Il propose ensuite ses services à plusieurs compagnies dans la création d'ambiances sonores. La passion du son et l'envie de se perfectionner l'amènent à entamer une dernière formation. Un apprentissage en Sound design, à Technocité (Mons), qu'il vient de terminer et qu'il espère exercer dès à présent comme son métier.


Alya Toth – 5ème lauréate

Passionnée de musique, Alya Toth compose très tôt ses propres morceaux. Créer est pour elle une évidence, une nécessité. Elle débute donc son aventure musicale dès l'âge de neuf ans, au chant et à la guitare. Au fil des années, elle se forme également à la batterie, aux percussions et à la production musicale. De formation essentiellement autodidacte, Alya a forgé un univers, imprégné de ses émotions et expériences, de ses voyages, de ses réflexions sur la vie, le monde... Elle mène un projet musical solo en se produisant en concert, en travaillant ses compositions et clips vidéo, d'abord sous le nom de “Little Comet” et aujourd'hui de “TA”. En parallèle, elle s'est découvert une passion pour la musique à l'image et le sound design. Elle effectue plusieurs stages en studio d'enregistrement. Alya aime explorer sans limites le travail du son et de l'image, à travers des sonorités particulières. Elle participe à divers concours d'illustration sonore, comme le Prix RFI Instrumental, dont elle est lauréate en 2019. Elle a composé une quarantaine de titres et une musique de film. Aujourd'hui, elle rêve d'opportunités de composition musicale pour l'audiovisuel et le spectacle vivant....


Les récompenses
  • Marie Darodes, 1ère lauréate gagne 3 000 €
  • Lucas Safaru, 2ème lauréat remporte un logiciel Pro Tools® HD (valeur de 2 299 €)
  • Wael Jegham, 3ème lauréat bénéficie d’une formation professionnelle de 3 jours : « Le mastering : finaliser une production musicale » inscrite au catalogue 2018 de l’INA (valeur de 1 500 €)
  • Aurélien De Vreese, 4ème lauréat remporte un logiciel Media Composer® (valeur de 1 199 €)
  • Alya Toth, 5ème lauréate gagne une licence des plugins GRM TOOLS Complete II (valeur de 600 €)
Les membres du jury 2019

Alex Jaffray – Président du jury (Start Rec), Loïc Bacconnet (France 24), Pierre Baillot (Compositeur), Laurent Balleyguier (France 24), Philippe Berezowski (Canal+), Cécile Chavepayre (ARTE), Cécile Fernandez (Monteur France TV), Jean-Gabriel Grandouiller (AVID), Jean-Yves Hautemulle (RTL), Diego Losa (INA, compositeur GRM et électro et illustrateur sonore), Madjid Miloudi (RFI), Marion Bellahsen (RFI Instrumental) et Axel Von Hueck (APRIM), Elizabeth Anscutter (Compositrice), Caroline Humair (RFI)


Visionnez les vidéos gagnantes

Vidéos de Marie Darodes – 1ère lauréate



© 2019 RFI – All rights reserved
RFI is not responsible for the content of external websites